20h30
 

Georges Ivanovitch Gurdjieff, philosophe et compositeur d’origine arménienne né en 1866, a collecté dans de nombreux monastères de différentes religions d’Asie (Inde, Tibet, Turquie…) des morceaux sacrés, qu’il jouera ensuite lui-même à l’harmonium indien.

Bien des années plus tard, à titre d’exercice actif de méditation, il les a joué à un de ses disciples, Nicolas de Hartmann (musicien russe renommé, élève de Nicolaï Rimsky Korsakov et dont le travail a été acclamé par le tsar Nicolas II), chargé de les retranscrire en dictée suite à une écoute unique, et en inventer ensuite directement une main gauche sur base de la rythmique traditionnelle que lui tapait Gurdjieff sur les bords de son harmonium. Il en a résulté un répertoire classique grandiose pour piano solo.

Gurdjieff Oriental Quartet souhaite à la fois interpréter ce répertoire tel que Gurdjieff aurait pu l’entendre dans les monastères (thèmes joués avec tablas, bansuri et harmonium – entrecoupés de solos et de préludes dans les ragas correspondants) tout en exploitant l’harmonisation écrite par de Hartmann (grâce au jeu du violon et de la guitare baryton fretless).

 

Fabian Beghin: flûte bansuri, harmonium indien, arrangements | Damien Chierici: violon | Nicolas Dechêne: guitare baryton fretless | Arup Sen Gupta: tablas

Dans le cadre du Printemps musical de Waha